Participez à une étude sur la qualité de l’air intérieur en Île-de-France

Publié 19-09-2019 par SQY -

 

Que savez-vous sur la qualité de l’air dans notre domicile ? Comme la plupart d’entre nous, probablement assez peu de choses. Nous passons 80 % de notre temps à l’intérieur, et pourtant la qualité de l’air intérieur a été nettement moins étudiée que celle de l’air extérieur. Saviez-vous ainsi que la qualité de l’air intérieur est généralement plus mauvaise que celle de l’air extérieur ? Aux polluants extérieurs viennent en effet s’ajouter ceux produits par notre activité domestique : composés chimiques issus des meubles et peintures, résidus de produits de nettoyage, particules issues du chauffage, etc.

Pour mieux comprendre l’ampleur du phénomène et étudier les moyens de s’en prémunir, des chercheurs de l’INSERM et de Paris Dauphine lancent en cette rentrée 2019 une ambitieuse étude portant sur la pollution aux particules fines dans l’air des logements : Quel est le degré d’exposition des Franciliens à ces particules chez eux ? Quelle part des émissions est-elle liée aux activités domestiques ? Les conseils pour limiter les émissions sont-ils vraiment efficaces ?

Pour ce faire, nous proposons d’équiper des ménages volontaires de micro-capteurs de pollution, discrets et peu encombrants, qui mesureront à intervalles réguliers la concentration en particules dans la principale pièce à vivre du logement.

Les données seront transmises et stockées de manière sécurisée, et analysées par notre équipe de scientifique. À la fin de l’expérience, les ménages participant recevront un compte-rendu des mesures effectuées chez eux, ainsi que des informations sur les manières d’améliorer la qualité de l’air.

Si vous habitez en Île-de-France, vous pouvez faire partie de ces volontaires ! Pour cela, il suffit de répondre à notre questionnaire (10 minutes environ).

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur notre site : monair-idf.fr