Vers une alimentation plus qualitative dans les cantines

Publié 23-02-2022 par theule.f -

La Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines mène depuis quelques jours une enquête auprès des usagers de la restauration collective publique, en partenariat avec les communes. Crèches, écoles, résidences pour personnes âgées, bénéficiaires du portage à domicile… De nombreuses personnes sont concernées, l’objectif étant de réfléchir une alimentation qualitative de proximité. 

Réduire autant que faire se peut les intermédiaires et la distance (150 km maximum) entre les producteurs et les consommateurs : tel est le défi que s’est lancée SQY récemment. Inscrite dans le plan d’actions agriculture locale et circuits courts de l’Agglomération, cette démarche vise à intégrer au cœur de l’alimentation publique locale des produits locaux et issus des circuits courts. Sont également abordées les notions de produits de saison, bio, labellisés ou encore de repas végétariens…

La réflexion  s’articule pleinement avec la loi EGalim d’octobre 2018 et avec son objectif d’atteindre le taux d’approvisionnement de 50% en termes de produits durables et de qualité.

L’enquête initiée par SQY le 14 février dernier et relayée par chaque commune durera jusqu’au 13 mars.  Elle concerne l’intégralité des 12 communes saint-quentinoises. Elle couvre les lieux de restauration collective gérés par l’agglomération : crèches, écoles, résidences autonomie et pour personnes âgées, portage à domicile et restauration des personnels des administrations. Elle s’adresse aux parents d’élèves ou d’enfants en bas âge ainsi qu’aux personnes directement concernées (personnes âgées et agents administratifs). Le questionnaire leur est adressé via le portail des communes destinés aux familles, les réseaux internes des administrations ou encore les réseaux d’accueil des séniors.