Villepreux - 1ère Ville des Yvelines "sans perturbateurs endocriniens"

publié le 27-02-2019 par SQY -

Le conseil municipal a adopté à l'unanimité, lors de sa séance du 18 décembre 2018, une charte d’engagement répondant à cet enjeu sanitaire et environnemental majeur. Cet engagement a été concrétisé lors de la signature de la charte "Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens", le mercredi 9 janvier 2019 par M. Le Maire et  André Cicolella, Président du Réseau Environnement Santé (RES).

Les Perturbateurs Endocriniens sont maintenant bien identifiés comme un enjeu majeur pour la protection de la santé humaine et la santé de l’écosystème. Ils ont des conséquences sur les organismes des humains et des animaux, notamment en termes de cancers, de fécondité et d’allergies.

Villepreux est pleinement engagée dans la réduction significative des perturbateurs endocriniens sur son territoire, à travers : 

► une restauration municipale de qualité pour réduire au maximum l'exposition des enfants : dès le mois de janvier 2019, le bio s'invite tous les jours à la table des enfants ! Les denrées sont d'ores et déjà cuisinées sur place par nos agents municipaux sans aucun usage de matériels comportant des perturbateurs endocriniens.

► l'application du "zéro phyto" dans l'entretien des espaces verts municipaux et l'accompagnement de la généralisation du "zéro phyto" y compris aux espaces agricoles. Depuis 2015, la Ville applique le "zéro phyto" pour l’entretien des espaces verts. En parallèle, la Ville entend encourager à la fois les Villepreusiens, mais aussi les agriculteurs présents sur le territoire à adopter des pratiques plus respectueuses de notre environnement et de notre santé. Déjà 22.15% des terres agricoles villepreusiennes sont en agriculture biologique, pour 8% en moyenne sur les communes du territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines.

► une démarche d'achat responsable, visant à éliminer progressivement les perturbateurs endocriniens dans les contrats et les achats publics.